terça-feira, 25 de novembro de 2008

POUSO FORA NA ÁGUA !!!

I was heading to Corsica to retreive Valerie 5nm away from the coast when the engine blocked.THe control was maintening me at 2000 feet and I had no chance to reach Mandelieu so I had to ditch.It was realy smoth and the glider floatted gently waiting to the rescue and towing.  

It was a very interesting experience. Now the glider is washed with soft water and is waiting to go back to the factory!

I'm afraid the instruments and some harware as to be changed;we'll see.

La balade d'un adepte d'ULM motoplaneur a failli tourner au drame, hier matin.
Il est 9 heures environ quand un résident de Tourrettes, Pierre Sibilia, 58 ans, décolle de l'aérodrome de Fayence aux commandes de son appareil personnel, un ULM motoplaneur. Ce pilote chevronné - il est, dans le civil, commandant de bord à Air France -, met le cap sur Saint-Raphaël. Les conditions météo sont idéales, et tout se présente bien.
Mais vers 9 h 30, alors qu'il se trouve au-dessus de la mer, à un mille et demi environ de la côte, près de l'Île des Vieilles, le petit moteur de son aéronef stoppe brusquement. Impossible de le relancer.  L'appareil se met à perdre de la hauteur, et Pierre Sibilia choisit la seule solution possible : l'amerrissage. Expérience et mer d'huile aidant, il arrive à effectuer la manoeuvre en douceur.

Grâce au signal radio qu'il a eu la présence d'esprit de lancer - sapeurs-pompiers du corps intercommunal Fréjus-Saint-Raphaël, gendarmes maritimes et police municipale - se rendent rapidement sur place avec plusieurs bateaux, véhicules et un imposant matériel.

Une fois sur place, ils trouvent l'infortuné pilote, accroché à son appareil refusant de couler.

« Pas le temps d'avoir peur »

Indemne, il en avait été seulement quitte pour un bain forcé. Quant au motoplaneur, il a été remorqué jusqu'au port d'Agay, où le cortège a créé une certaine animation.

« Le moteur s'est arrêté d'un coup et je n'ai pas pu le remettre en route, raconte Pierre Sibilia. Je n'ai rien compris sur les causes de cette panne. Et puis, je n'ai même pas eu le temps d'avoir peur. C'est la première fois qu'il m'arrive un accident pareil. Et ça fait pourtant 43 ans que je suis dans le métier. En tout cas, merci aux secours, ils ont été d'une remarquable efficacité. »

Nota: É um Taurus motoplanador ultraleve

2 comentários:

Anônimo disse...

Que susto, homem!
li o título do post no meu google reader e vim correndo achando que vc já estava aprontando alguma pra se livrar do compromisso do baile funk.
:-P

(você está livre para apagar esse comentário)

Jose disse...

Dúvida tão antiga quanto boba: Um planador que pouse na água sempre flutua? Pouco peso, muita área...?!

Não pretendo tentar, mas talvez isso possa salvar vidas!